Fondation Médicale Reine Elisabeth

Haut de page

Historique

Fondation Médicale Reine Elisabeth (F.M.R.E.)

Forte de Son expérience acquise durant la Première Guerre Mondiale, particulièrement dans les quatre hôpitaux au front belge, Sa Majesté la Reine Elisabeth créait, en 1926, une fondation médicale dont le but serait d'encourager à la fois la recherche en laboratoire et les contacts entre chercheurs et cliniciens, dont la qualité des relations était considérée comme déterminante pour le bien-être des patients.

La fondation démarrait ses activités quelques mois avant que sa création ne soit officialisée par ses statuts. Dans le cadre d'un accord préliminaire, la Commission d'Assistance Publique (C.A.P.) de Bruxelles mit quelques locaux de l'hôpital Brugmann à Laeken à la disposition de la F.M.R.E. Le 20 juin 1931, la C.A.P. et la F.M.R.E. signèrent une convention pour l'implantation de la fondation au sein de l'hôpital Brugmann, dans un nouveau bâtiment à l'avenue J.J. Crocq. L'accord réglait également les relations avec l'hôpital. La fondation de son côté, s'engagea à équiper les laboratoires et à effectuer les analyses pour les patients de l'hôpital. Pour la première fois en Belgique, les trois fonctions essentielles d'un hôpital universitaire, c'est-à-dire, les soins aux malades, l'enseignement de la médecine et la recherche scientifique, se trouvaient réunies sur un même campus. Les travaux de recherche furent répartis entre cinq laboratoires, couvrant respectivement les domaines de la physiologie, la biologie clinique, l'anatomie pathologique, la chirurgie et la médecine expérimentale.

Les moyens financiers nécessaires à la F.M.R.E. pour déployer ses activités, provenaient de la Reine Elisabeth et de quelques mécènes, auxquels s'ajoutèrent des dons importants, parmi lesquels celui de la Fondation Rockefeller de New York, recueillis pour ce projet spécifique au cours des voyages des Souverains aux Etats-Unis et au Brésil. Les dons venant du monde financier et les subventions du Fonds National de la Recherche Scientifique, allaient permettre à la fondation d'assurer la continuité de ses activités.

Pendant plusieurs décennies, les laboratoires de la F.M.R.E. se consacrèrent à la recherche dans différentes disciplines, telles que la biochimie, la bactériologie, la cytologie … En 1956 le conseil d'administration décida, sur proposition du comité scientifique (créé en 1954), d'élargir l'action de la fondation en subventionnant des programmes de recherche dans les laboratoires des universités belges.

En 1986, la gestion d'un centre de recherche propre a dû être abandonnée, compte tenu de la charge budgétaire et par suite du départ progressif des chercheurs vers les nouveaux hôpitaux universitaires installés entre-temps dans la région bruxelloise. Les laboratoires furent cédés au C.P.A.S. de Bruxelles, le siège social de la fondation et le secrétariat restant à la même adresse. Le conseil d'administration décida d'aider dorénavant, au niveau national, les équipes universitaires de recherche. L'accent est mis sur les neurosciences. La F.M.R.E. soutient aujourd'hui seize (16) équipes universitaires réparties dans tout le pays qui, en utilisant des techniques de pointe, se consacrent à l'étude du fonctionnement du système nerveux, tant normal que malade : le sommeil, les troubles du développement, les traumatismes crâniens, les lésions de la moelle épinière, le vieillissement cérébral, les démences, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaque …
Le comité scientifique évalue scrupuleusement les projets proposés et émet un avis au conseil d'administration. L'aide financière à chaque projet retenu est attribuée en principe pour une période de trois ans. Actuellement, le subside total annuel représente un montant de presque 0,6 million EURO. Les résultats des travaux de recherche de chaque équipe sont rassemblés annuellement dans un rapport.

S.A.R. la Princesse Astrid est Présidente d'Honneur du conseil d'administration de la F.M.R.E., lequel est composé de quinze membres. La Princesse a en fait succédé à S.M. le Roi Albert II, en tant que membre du conseil, après Son accession au trône. Le comité scientifique, qui assume une fonction consultative, compte actuellement dix membres. Le président fait partie du conseil d'administration, les autres membres sont des représentants des facultés de médecine des universités.

Aspects historiques et architecturaux

La Fondation médicale Reine Elisabeth (1927-1930), chef-d'oeuvre de l’Art Déco

Reine Elisabeth Reine Elisabeth L'entrée du bâtiment, près de l'hôpital Brugmann à Laeken L'entrée du bâtiment, près de l'hôpital Brugmann à Laeken, où la fondation a pu s'installer. Ce bâtiment, avec une façade art-déco sobre, a été conçu par l'architecte Henry Lacoste. Dr. Pierre Nolf Le dr. Pierre Nolf, premier directeur de la F.M.R.E. (1926-1953), à l'entrée de la "Villa Van Volxem" dans le Domaine de Laeken.
A l'initiative de la Reine Elisabeth, un laboratoire, où il effectuait de la recherche scientifique, y était installé. (photo de 1923)
ziekenhuis

Photos © archives Palais Royal.